En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal INP Toulouse logo membre Labex SMS Institut de convergence #Digitag Institut Carnot Plant2Pro

UMR AGIR AGroécologie, Innovations et TeRritoires

Neïla AIT KACI

Neïla AIT KACI
Doctorante

Sujet de thèse

« Evaluation des services et dis-services écosystémiques rendus par l’implantation de cultures intermédiaires en vue d’améliorer la productivité du tournesol »

En France, le rendement de la culture de tournesol stagne depuis de nombreuses années autour de 25 qt/ha en moyenne. Deux bioagresseurs en recrudescence causent des dommages significatifs à la culture : (i) Le champignon tellurique Verticillium dahliae, responsable de la Verticilliose du tournesol, (ii) L’orobanche (Orobanche cumana), holoparasite spécifique du tournesol. Les méthodes de lutte contre ces deux bioagresseurs sont actuellement limitées, en particulier dans un contexte de réduction d’intrants. A ces facteurs biotiques s’ajoute la problématique de lixiviation de nutriments du sol, qui sont susceptibles d’être perdus en périodes de fortes pluies, en particulier lorsque les sols sont laissés nus.

Selon la directive Nitrates, l’utilisation de cultures intermédiaires (CI) est une pratique obligatoire en zones vulnérables « nitrates » mais de nombreuses questions persistent au sujet du choix des espèces, de leur implantation et de leur destruction. Lorsqu’elles sont judicieusement choisies, les cultures intermédiaires peuvent fournir un bouquet de services écosystémiques C’est particulièrement le cas lorsqu’elles sont composées d’espèces aux fonctions pouvant être complémentaires, telles que les légumineuses et les Brassicacées

La destruction de ces cultures intermédiaires multi-services (CIMS) par la technique de biofumigation pourrait permettre un service de régulation des bioagresseurs, grâce à la production de glucosinolates par les Brassicacées, et de leur hydrolyse en métabolites potentiellement biocides (ex : isothiocyanates). Cependant, les éventuels dis-services produits par les CIMS, qui pourraient influencer les communautés microbiennes du sol d’intérêt agronomique, sont encore mal connus.

Le premier objectif de la thèse vise à (i) évaluer la mutualisation de services écosystémiques fournis par à l’implantation des CIMS (Brassicacées seules ou associées à des légumineuses), détruites par la technique de biofumigation, et (ii) déterminer leur potentiel à améliorer la productivité du tournesol.  Le deuxième objectif de la thèse vise à évaluer d’éventuels dis-services produits suite à l’implantation des CIMS et de leur destruction par la technique de biofumigation sur les communautés microbiennes du sol. Une attention particulière est portée aux champignons mycorhiziens à arbuscule du tournesol, et au genre Rhizobium des légumineuses.

Encadrement
Directrice de thèse : Célia SEASSAU (Enseignante chercheuse en phytopathologie à l’INP Purpan INRA UMR AGIR)
Co-directeur de thèse : Grégory DECHAMP-GUILLAUME (Enseignant chercheur à l’INP ENSAT INRA UMR AGIR)
Durée: avril 2019 – mars 2022
Ecole doctorale : SEVAB
Financement :  MAS Seeds (Maïsadour Semences), bourse CIFRE

Contact
neila.ait-kaci-ahmed[at]inrae.fr