En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu LIPM logo INRAE CNRS

Laboratoire des Interactions Plantes-Microorganismes - LIPM

Laboratoire des Interactions Plantes-Microorganismes

Membres - Interactions symbiotiques dans la phyllosphère

Aurélien Carlier, DR2, responsable

Aurélien Carlier

 

email

Sandra Moreau, IEHC

Sandra Moreau

Après l’obtention d’un Master en Biotechnologie Végétale de l’Université Denis Diderot –Paris 7 en 2001, Sandra a travaillé sur le développement de la graine à l’INRA de Versailles puis sur l’étude d’une maladie chez le colza à l’INRA d’Evry. Elle a ensuite été recrutée par le CNRS en 2004, au LIPM pour travailler sur le développement nodulaire sous la direction de Pascal Gamas, dans l’équipe Infection endosymbiotique et développement nodulaire. Elle a participé aux programmes de génomiques, de transcriptomiques et d’analyses génétiques de régulateurs transcriptionnels impliqués durant le développement de la nodosité chez Medicago truncatula. Depuis 2019, elle a intégré l’équipe d’Aurélien Carlier pour travailler sur la symbiose foliaire chez Dioscorea sansibarensis.

email

Tessa Acar, doctorante

Tessa Acar

Tessa est diplômée de l'Université de Gand avec un Master en 2017 et a commencé son doctorat au laboratoire de microbiologie de l'Université de Gand. Après deux ans, elle déménage avec le laboratoire d'Aurélien Carlier au LIPM de l'INRAE ​​Auzeville. Au cours de son doctorat, elle étudie le cycle de vie et la transmission des symbiotes bactériens des plantes transmis verticalement à l'aide de cultures in vitro et de techniques de microscopie.

email

Bram Danneels, doctorant

Bram Danneels

Bram a obtenu un Master en bioinformatique à l’université de Gand. Actuellement, il utilise les techniques de métagénomique et de bioinformatique pour étudier les interactions plantes-bactéries, en particulier la symbiose foliaire entre la plante Dioscorea et la bactérie Orrella. En suivant le déplacement du laboratoire, il a déménagé de Belgique en France pour finir sa thèse.

email

Sarah Ranty-Roby, doctorante

Sarah Ranty-Roby

Après avoir obtenu une licence « Biologie des organismes et des population et écosystèmes » à l’université Paul Sabatier (Toulouse, France), Sarah Ranty-Roby a effectué plusieurs stages dans le domaine de l’écologie végétale et du comportement animal. Au cours de cette formation, elle a développé un intérêt plus particulier pour la physiologie végétale. Elle a donc ensuite effectué le master ADAM « Adaptation, Développement et Amélioration des plantes en présence de Microorganismes » à l’université Paul Sabatier (Toulouse, France). Dans le cadre de ce master, elle a eu la chance de travailler sur des interactions plantes-organismes notamment plante-nématodes et plantes-insectes. Lors d’un stage de M2 elle a ainsi travaillé sur le crosstalk hormonal chez Arabidopsis thaliana en réponse au dépôt d’œufs et à la mastication des larves du papillon Pieris brassicae. Aujourd’hui, Sarah Ranty-Roby rejoins le LIPM en tant que doctorante dans l’équipe « Associations symbiotiques au sein de la phyllosphère » sous la direction d’Aurélien Carlier. Le sujet de thèse porte sur les déterminants moléculaires impliqués dans la mise en place et le maintien d’une symbiose entre la bactérie Orrella dioscoreae au sein de nodule foliaires de la liane Dioscorea sansibarensis.

email